Définition du cloud computing

          Comprendre le cloud services

cloud-computing

     Le Cloud Computing est un terme général employé pour désigner la livraison de ressources et de services à la demande par internet.

     Quand vous regardez un film en streaming sur Netflix, vous avez juste besoin du navigateur de votre pc et d'une connexion internet, rien d'autre ! Tout simplement parce que l'ensemble des films dont vous avez à disposition sont hébergés chez Netflix ! Et Netflix vous met à disposition ce catalogue de films à la demande sous forme de service et c'est ce service dont vous payez l'abonnement.

     Donc quand on dit d'un service qu'il est dans le cloud cela veut dire que les moyens de production pour fournir ce service sont hébergés chez le fournisseur cloud.

     Le cloud est donc un modèle où on consomme des ressources informatiques comme n'importe quelle utilité ... Et bien maintenant vous pouvez consommer de la puissance de calcul, des serveurs, des applications ou de l'espace de stockage Bref tous types de ressources informatiques et tout ça sans en posséder l'infrastructure technique qui est chez le fournisseur cloud et ces services informatiques sont accessible via un réseau étendu comme Internet.

     La première chose à retenir du cloud c'est que c'est avant tout un modèle économique qui utilise des technologies existantes Parce que côté technique, il y’a vraiment rien de nouveau ce qui est nouveau par contre ce sont les concepts sur lequel s'appuie ce modèle du cloud.

          Les quatre caractéristiques essentielles du cloud 

     La première caractéristique c'est qu'un service cloud est d'abord un service à la demande cela veut donc dire qu’un client doit pouvoir faire une demande pour n'importe quel type de ressources et à n'importe quel instant, la réponse du cloud doit être immédiate, et tout ça c'est possible parce que tout est informatisé dans le cloud.

     Seconde caractéristique essentielle, le cloud est un service mesurable c'est à dire que le client et le fournisseur doivent pouvoir mesurer l'usage qui est fait des ressources Pour le client, cela lui permet de savoir quel est l'ensemble des ressources qu'ils consomment, et cela est d'autant plus important que dans le modèle du cloud, un client ne paye que ce qu'il utilise, l'autre force du cloud, c'est de permettre la mutualisation des ressources.

     Un hébergeur cloud possède d'énormes ressources IT et ses ressources sont partagées entre l'ensemble de ses clients en fonction de la demande Et tout ça sans qu'aucun ne sache où se situe la ressource consommée.

     La mutualisation permet de l'élasticité dans les ressources du cloud en adaptant automatiquement les ressources aux variations de la demande.

     Et le dernier principe du cloud c'est justement l'élasticité des ressources et l'élasticité des ressources du cloud c'est la capacité d'allouer dynamiquement des ressources en fonction des besoins que ce soit à la hausse, à la baisse, de façon durable ou de façon temporaire et ceci de façon très rapide.

     Maintenant que vous avez compris ce qu'est le cloud on va se concentrer un peu plus sur les services que fournit ce cloud, il y en a de plusieurs types et ces services sont catégorisées en fonction de la couche technique fournie, il y a trois modèles d'utilisation du cloud chacun de ces modèles joue un rôle spécifique.

     Le IAAS (Infrastructure As A Service) correspond à la partie infrastructure du cloud Plus concrètement, il fournit des instances d'OS et l'ensemble de l'infrastructure sous-jacente, comme les serveurs le réseau ou le stockage. En cas d'usage, on a par exemple la mise à disposition d'une VM temporaire pour des tests ou l'augmentation d'un espace de stockage dans ce modèle, l'utilisateur ou client du service doit gérer l'ajout des middlewares et des applicatifs le reste est quant à lui géré par le fournisseur cloud.

     Vu le cas d’usage, la population cible du IAAS sont les exploitants informatiques. Le PAAS (Plateforme As A Service) fournit, en plus de l'infrastructure technique comme le IAAS, des composants logiciels intégrés comme des instances de middleware et des socles d'exécution, par exemple des serveurs d'applications ou des bases de données dans ce modèle, l'utilisateur ou client du service doit gérer l'ajout des applicatifs cette offre permet donc de se focaliser sur le développement des applications.

     Les développeurs sont donc la population cible du PAAS En PAAS, on a par exemple open-shift et Windows azure platform. Enfin, le SAAS (Software As A Service) fournit des applications prêtes à l'emploi s'exécutant sur l'infrastructure du fournisseur cloud et accessible via le navigateur du client. Comme cas d'usage on a par exemple l'accès à une messagerie en ligne ou bureautiques, évidement Les utilisateurs finaux sont la population cible du SAAS. En SAAS, on a tout ce qui est google docs ou office 365.

          Mode d'hébergement

cloud-private

     Le cloud se décline en différents modes d'hébergement, chaque mode d'hébergement va avoir un impact sur les caractéristiques essentielles du cloud.

     Tout d'abord il y a le cloud public qui est un modèle où l'infrastructure technique va être externalisé chez un fournisseur tiers, dans ce cas-là les ressources informatiques vont être ouvertes à tous et mutualisés c'est le modèle phare du cloud et celui qu'on a vu jusqu'à présent.

     Ensuite il y a le cloud privé qui correspond à un modèle où l'ensemble des ressources sont réservées à l'usage exclusif d'une seule entreprise dans ce cas-là, la principale limite c'est les ressources et les moyens que vont mettre à disposition l'entreprise pour son propre cloud.

     Le principal intérêt du cloud privé est qu'il permet de répondre à des contraintes légales, à des besoins de sécurité ou alors tout simplement à une volonté de l'entreprise de garder la main sur son infrastructure technique. Enfin, on a le cloud hybride qui correspond un mélange entre cloud privé et cloud public c'est à dire avoir des ressources dédiées en interne et des ressources publiques en externe Le but c'est de pouvoir répondre à des pics de charge ponctuels.

Comments