Donald Trump défit Huawei

          Les smartphones Huawei vont-ils disparaître

bras-fer-entre-huawei-états-unis
 
     Entre  la  chine  et  les états unis en gros ça a commencé le 15 mai dernier quand Donald Trump a signé ce qu'on appelle un exécutif order c'est une sorte de décret qui a placé Huawei sur la liste noire des entreprises avec lesquelles les sociétés américaines ne peuvent plus collaborer et ne peuvent plus partager leurs technologies donc à partir de là les sociétés n'ont plus vraiment le choix donc google le 19 mai dernier dernier a annoncé la rupture de ses relations commerciales avec Huawei donc quatre jours après la signature de ce fameux documents par Donald Trump dans la foulée google, qui a annoncé la même chose c'est Qualcomm et puis ensuite Intel alors Qualcomm fournit des modems à Huawei Intel fournit des processeurs pour des serveurs et les ordinateurs de Huawei, et donc c'est déjà un gros coup dur, alors le 21 mai il y’a un petit accalmie parce que le gouvernement lève en partie des restrictions mais seulement pour l'existant en gros ça permet à Huawei de continuer à collaborer avec les entreprises américaines mais seulement pour les réseaux existants et pour les appareils existant, en gros pour pas que tout s’arrête d'un coup et pour pouvoir continuer à ce que les choses fonctionnent correctement pour ce qui existe et ce qui est déjà sur le marché et est en fait le 22 mai c'est carrément le coup de grâce c'est à dire que ARM qui est une entreprise britannique qui s'occupe du design des puces qui vraiment elle fait en gros la conception première des puces, elle aussi rompt ses relations commerciales avec Huawei, donc en gros c'est l'architecture  des processeurs la licence et les brevets auquel Huawei n'a plus accès donc à partir de là on se demande un petit peu qu'est-ce qu'il va se passer, le 23 mai richard ayew qui est le président le PDG de Huawei annonce qu’il n'ont plus accès au logiciel Microsoft donc aux logiciels de Windows c'est simplement pour les pc que Huawei fabrique et on sait que le secteur des pc chez Huawei c'est quelque chose d'assez énorme.

          Les conséquences pour les possesseurs mobile Huawei et Honor.

     Pendant la semaine ils ont annoncé un nouveau Smartphone en pleine tempête le surlendemain mardi Honor avait annulé les interviews d’après conférence finalement parce qu'on savait que ça allait tourner autour de ce sujet, mais pas du tout autour des smartphones donc c'est compliqué effectivement pour eux de communiqués.

Donc en effet les conséquences a priori sur les téléphones actuels seront nuls c'est à dire que les téléphones actuels ( les accords sont signés avec Huawei ) donc on va pouvoir continuer à avoir accès au play store on va continuer à avoir accès aux services google c'est quand même le nerf de la guerre c'est les services google c'est à dire tout ce qu'il y’a dans les coulisses et qui fait tourner les applications google sur les téléphones.

     Mais aussi les mises à jour d'Android elle pouvait être assurée le seul souci c'est que Huwaei perd son statut développeur preview chez Android, donc les mises à jour risquent d'être très lente puisqu'ils n'ont pas un accès privilégié au kit de développement de google.

     Le vrai souci c'est sur les téléphones futur et le tout le matériel futur c'est à dire que là Huawei n'aura plus accès ni au play store ni aux services google donc ça va être compliqué pour eux de pouvoir mettre en place un nouvel OS.

     Il  se trouve que la première puissance économique mondial en l’occurrence les Etas Unis, jouissent d'une puissance de leurs droits qui va bien au-delà de leurs frontières et donc le fait de signer un décret présidentiel c'est un impact direct sur les entreprises américaines, mais ça va bien au-delà de ses frontières, c'est à dire que ARM, c'est une entreprise britannique même si elle a été rachetée par ( softbank des japonais ) qui n'est pas une entreprise américaine, elle-même dit qu'elle va arrêter de travailler avec Huawei parce qu'elle a des craintes d'être poursuivi par la justice américaine si elle continue de vendre sa plateforme et ses architectures .

     Les autres sociétés donc Panasonic une entreprise japonaise elle aussi a dit qu'elle arrêtait de travailler avec Huawei parce qu'elle a des usines aux états unis elle produit certains éléments aux états unis qui peuvent être intégrés des composants qui peuvent être intégrés dans des  technologies Huawei donc on voit que ça déborde bien largement le simple cadre américain, et STMicroelectronics en France la société franco italienne elle pour l'instant n'a rien dit donc reste un petit peu à l'écart mais on voit bien qu’au travers de ça on voit le droit américain qui en réalité déborde les frontières et fait craindre à tous les fournisseurs de Huawei des sanctions américaines d'une façon ou d'une autre c'est ça qui est énorme en fait c'est que ça dépasse même le cadre américain, on parle de google on parle de Qualcomm ceux qui sont déjà des sociétés monstrueuse pour des fournisseurs monstrueux est très important pour Huawei, mais ça dépasse bien largement le simple cadre américain.

          Est la 5G dans tout ça ?

5G-Huawei-vie-privé

     C'est encore plus vrai sur la 5g puisque la Huawei sa pose d'autres types de questions en termes de sécurité nationale parce que là on parle d éventuellement de  I.O.T donc l'internet des objets est probablement la voiture autonome du futur donc c'est vrai que ça pose d'autres types de questions donc on est dans cette continuité là et puis surtout l'administration Trump a quand même une  manière d'aborder l'économie qui est celle quasiment d'un homme d'affaires c'est à dire on rentre en conflit d'emblée et après on négocie et donc c'est ce qu'on voit avec Huawei, on rentre en conflit avec la chine au travers de Huawei en disant ( en gros c'est une mise à mort de Huawei aujourd'hui ) il faut être clair et on sait très bien, il y’a peu de chances que ça aboutisse parce que le gouvernement chinois va pas se laisser faire donc ça veut dire simplement la chine, enfin, le gouvernement chinois revenait à la table des négociations, et si on trouve un accord on arrêtera d'embêter Huawei d'ailleurs c'est ce que vient de dire Donald Trump, c'est à dire que dans le cadre d'un accord commercial avec la chine Huwaei pouvait très bien s'en sortir il suffisait de simplement de se remettre autour d'une table de négociation. D’ailleurs Donald Trump a déclaré hier soir qu'il était prêt à intégrer en fait un accord commercial avec la chine donc voilà la porte ouverte.

     L'autre point c'est une note de goldman sachs et HSBC qui sont tombés hier soir, en gros ils disent que s'il y avait des mesures de restriction de la chine vis-à-vis d'Apple c'est quasiment un tiers du bénéfice d'Apple qui s’évaporerez du jour au lendemain, en gros Apple aurait produit une quarantaine de millions de téléphones vendus sur le marché chinois et donc le gouvernement chinois pourrait bannir Apple du marché intérieur.

     Il y aura forcément des contres mesures chinoises est ce que les états unis sont prêtes à engager ce type de conflit ou est-ce que simplement on est là dans des négociations commerciales entre deux états. J’ai tendance à penser qu'on est vraiment dans les négociations commerciales et que tout ça va au final plutôt bien finir.

Comments